5 choses à suivre en Champions League ce weekend

Ronaldo Champions League knockout stages
La Juventus espère compter sur Ronaldo pour renverser Lyon. Robert Lewandowski pourrait accroitre son avance au classement des meilleurs buteurs. De nombreux joueurs clés absents à l’Etihad. Voici les 5 choses à suivre en Champions League ce weekend (vendredi-samedi). Cliquez ici pour parier.

 

Ronaldo, le sauveur ?


Battu à l’aller 1-0 par Lyon, la Juve doit impérativement gagner par deux buts d’écart pour rallier Lisbonne et disputer le Final 8. Et la Juve peut compter sur un homme en pleine forme, Cristiano Ronaldo. Le Portugais est un habitué de ce genre de situation, lui qui a réalisé des coups de génie pour permettre à son équipe de se qualifier après des défaites au match aller. Notamment contre l’Ateltico en 2019 et contre Wolfsburg en 2016, où Ronaldo avait inscrit un triplé à chaque fois. Rappelons que le quintuple Ballon d’or est le meilleur buteur des éliminatoires en Ligue des champions avec 65 buts en 80 matchs. Rendez-vous est donné au Juventus Stadium ce vendredi.

 

Le Barça compte sur sa bonne forme à domicile


Tenu en échec par Naples 1-1 à l’aller, le Barça est plutôt en ballotage favorable pour rejoindre Lisbonne. A domicile, en Ligue des champions, les Catalans peuvent se vanter d’être sur une bonne série, avec une seule défaite en 57 matchs (47 victoires). Pas de quoi donner de l’assurance au Napoli de Gennaro Gattuso, qui n’a remporté qu’un seul de ses cinq derniers matchs à l’extérieur, toutes compétitions confondues, et qu’un seul de ses dix derniers matchs à l’extérieur en Ligue des champions. Mais assurément l’objectif des pensionnaires du Camp Nou est au-delà d’une qualification pour les quarts. Il s’agit de remporter la Ligue des champions qui fuit le club depuis 2015, soit la plus longue période sans victoire en Ligue des champions depuis les débuts de Messi.

 

Champions League : Lewandowski pourrait accroître son avance


Après le titre de meilleur buteur de Bundesliga, Robert Lewandowski n’est pas loin d’accrocher un autre titre à son palmarès, celui de meilleur buteur de la Ligue des champions. Le Polonais a inscrit (déjà) 11 buts en six matchs disputés avec le Bayern dans la compétition. C’est cinq de plus que son coéquipier Serge Gnabry et Dries Mertens du Napoli. Et Lewi comme on le surnomme pourrait accroître un peu son avance lors de la réception de Chelsea ce samedi. Les Blues, battus sèchement 3-0 à Stamford Bridge, n’ont vraiment plus leur destin en main. Et quand on connait la force de frappe de l’attaque bavaroise surtout avec un certain Lewandowski on peut s’attendre à tout.

 

Des joueurs clés absents à l'Etihad


Le choc de ces huitièmes de finale est sans aucun doute ce City-Real. Deux clubs au palmarès impressionnant, deux entraineurs d’un niveau largement supérieur, mais ce vendredi, l’un de ces clubs devra dire au revoir à la compétition. Si les Citizens se sont imposés 2-1 au Santiago Bernabeu, ayant donc une meilleure option sur la qualification, tout reste possible pour l’équipe de Zidane. Mais les deux équipes devront compter sans plusieurs de leurs joueurs clés. Guardiola devra composer sans Sergio Aguero et son latéral gauche Benjamin Mendy. Zidane de son côté sera privé de son capitaine Sergio Ramos qui a reçu un carton rouge à l’aller. Mais en plus de son capitaine, le technicien ne pourra pas compter sur son latéral gauche Marcelo. Des absences qui auront une incidence sur la rencontre de ce soir ?

 

Champions League : Une hiérarchie complètement bouleversée


Liverpool, tenant du titre sorti en huitième de finale, Chelsea quasi éliminé après sa défaite 3-0 à domicile face au Bayern, le Barça tenu en échec 1-1 sur la pelouse du Napoli, le Real battu sur sa pelouse par City, on pourrait assister cette saison à un bouleversement de la hiérarchie en Ligue des champions. De grosses équipes et habituels vainqueurs de la compétition pourraient déjà faire leurs valises. Si le Barça et le Real sont éliminés de la Ligue des champions, il ne restera que deux équipes championnes au cours des 20 dernières années. La faute à équipes vieillissantes ? Ou des équipes qui émergent ?  On pense au PSG, à Man City au RB Leipzig ou encore à l’Atalanta qui sont en constance progression ces dernières années. Une chose est sûre, cette saison de Ligue des champions nous réserve des surprises.