Les 3 clés du match : Ouganda v Sénégal

Une place pour les quarts de finale de la Coupe d'Afrique des Nations sera en jeu lors de ce match entre l'Ouganda et le Sénégal au stade international du Caire vendredi soir. Le Sénégal est favori contre l'Ouganda mais la tâche ne s’avère pas aussi facile pour les hommes d’Aliou Cissé. Voici les 3 clés de ce match. Cliquez ici pour parier

 

Etat de forme Sénégal v Etat de forme Ouganda

A la surprise générale, l’Ouganda s’est hissé hors du groupe A grâce à ses quatre points (une victoire, un nul, une défaite) qui lui ont valu la deuxième place derrière le pays hôte, l’Egypte. L’équipe ougandaise a séduit durant les phases de poule. L’équipe de Milutin Sredojević n’a enregistré qu’un seul revers (contre l’Egypte 2-0) sur ces cinq derniers matchs, remportant deux d’entre eux.

Le Sénégal a terminé deuxième dans le groupe C et obtenu ainsi sa place en huitième de finale. Les Lions de la Téranga ont remporté une victoire 3-0 contre le Kenya lors de leur dernier match des phases de groupe avec un doublé de Sadio Mané. Avant cette victoire, les Sénégalais ont enregistré une victoire contre la Tanzanie (2-0) et une défaite contre l’Algérie (0-1), la seule lors de leurs dix dernières rencontres. La défense Sénégalaise a été plutôt solide sur ces derniers matchs gardant ses filets inviolés lors de cinq de ses sept derniers matchs toutes compétitions confondues.

 

L’expérience sénégalaise v la jeunesse ougandaise

Effectif de haut niveau, encadrement de qualité, parcours sans faute lors des qualifications… Le Sénégal est la première nation africaine au classement Fifa. Il dispose de joueurs de niveau international et ses défaites sont rares. Lorsque l'on regarde le palmarès de la Coupe d'Afrique des Nations, on découvre avec surprise que le Sénégal n'y figure pas. Hormis comme finaliste en 2002, face au Cameroun, les Lions de la Téranga ont pourtant vu passer de grands noms dans leur histoire, et possèdent une grande tradition de football.

La dernière participation notable de l'équipe de l'Ouganda date de plus de 40 ans. Et tout semblait indiquer que cette équipe ne passerait pas le premier tour mais c’était sans compter sur sa jeunesse qui a été d’un apport important. Notamment le jeune maître à jouer de l'Ouganda, Farouk Miya (55 sélections), qui fait déjà partie des joueurs cadres de l'Ouganda, à seulement 21 ans. Outre Miya, Patrick Kaddu (23 ans) qui a qualifié l’Ouganda pour la CAN 2019, grâce à un but crucial face au Cap-Vert et Emmanuel Okwi (26 ans), élu homme du match face à la RDC, sont perçus comme les grands espoirs de l’Ouganda lors de cette Coupe d’Afrique des Nations 2019.

 

Sadio Mané v Farouk Miya

Suspendu face à la Tanzanie (2-0), Sadio Mané a débuté son tournoi par un choc alléchant face à l'Algérie perdu (0-1). L'attaquant sénégalais, a été plutôt décevant dans cette rencontre. Mais il s’est repris lors de la troisième journée des phases de poule. Au four et au moulin, il a montré toute la plénitude de son talent face au Kenya ce lundi. Auteur d’un doublé, il a propulsé son pays en huitièmes de finale. Seul point noir de ce match, le penalty raté à la 29ème minute. Remporter la CAN est une condition sine qua non pour l’attaquant de Liverpool. Mané doit briller sous le maillot d'une sélection sénégalaise avec laquelle il n'a encore rien gagné jusqu'ici et gonfler des statistiques qui laissent à désirer (16 buts en 60 sélections).

 Toujours très régulier avec son pays, Farouk Miya fait déjà partie des joueurs cadres de l'Ouganda, à seulement 21 ans. Devenu international en 2014, il est la star annoncée du football ougandais et est depuis tout jeune le grand espoir de son pays. Dans cette CAN 2019, Farouk Miya n'aura pas attendu longtemps avant de démontrer que le mythe autour de son pied magique était bel et bien réel. Sur corner, puis sur coup franc, il a adressé deux superbes passes décisives à ses attaquants. Une qualité qui fait indéniablement partie de la panoplie de celui qui est surnommé dans son pays « Muyizi Tasubwa », littéralement « un chasseur qui ne manque jamais sa cible ».